Le 29 octobre, lors de la présentation du Tour de France 2019, Christian Prudhomme a enfin annoncé le parcours de l’étape du tour. Après des semaines de pronostics, la nouvelle est tombée : ça sera une étape courte entre Albertville et Val Thorens. Courte mais avec un dénivelé important et manifestement peu de temps de repos.

 

 

 

Pour vous mettre en appétit, voila un résumé en vidéo de cette étape. Vous trouverez ensuite les cartes pour les 3 difficultés.


Le Cormet de Roselend n’est pas un classique du Tour (seulement 11 passages dont 5 dans les années 2000), mais reste une montée usante. La station de Val Thorens quand à elle accueillera une arrivée pour la 2ème fois ( la 1ère était en 1984, étape remportée par le Colombien Nelson Rodriguez). Sans surprise, la montée est longue, pas spécialement difficile mais usante. La descente est très large au début puis se rétrécie avec des virages en épingle. Prudence donc.


La vraie surprise concerne la côte de Longefoy, montée apparemment inédite. Des habitants de Longefoy m’ont dit que le Tour était déjà passé il y a longtemps (30 ans…) mais je n’ai pas trouvé de trace ni de la côte de Longefoy ni du col du tra. Si vous avez des infos là-dessus, écrivez-moi ! En tout cas, cette côte est une excellente surprise car c’est une montée assez courte mais avec des passages piégeux autour de 9/10%. Surtout, les surprises viendront de la descente, extrêmement sinueuse et technique , avec un revêtement abimé.


J’ai repéré cette étape début novembre. Malheureusement je me suis trompé de route pour monter à Val Thorens. Je suis monté par St Martin de Belleville et il aurait fallu monter par Saint Laurent La Côte. Cela fera une bonne occasion d’y retourner au printemps. Malgré tout, voici le comparatif des 2 montées. A 1ère vue, la route sera plus pente par St Laurent La Côte.

Je reprend les mots de Fabien qui m’a indiqué son avis sur cette route : “bonjour au sujet de …la derniere montée sur val thorens..la route que tu a pris au depart de Moutier ne va pas etre celle prise le jour de l’étape…ils nous font passer par une autre route du coté de Salin les Therme..beaucoup plus dur mais plus jolie…tu montes en fait sur la montagne d’en face par rapport où tu es monté. Ensuite tu rejoins la route commune juste en haut du pont de la combe dans le plus dur ….il reste 20 bornes à monter…la route que je te dit passe par St laurent de la Côte”.

J’ajoute également le ressenti de Damien : ” Pour donner mon ressenti après voir roulé dans ce coin cet été, la cote de longefoy est vraiment une bonne idée de la mettre au programme : pas très longue mais de bons pourcentages sur les 7 premiers km…mais quel dommage de faire la jonction via la nationale alors qu’une route depuis Bourg saint maurice est accessible et loin d’être impraticable pour un peloton pro. Idem pour la montée vers le cormet, une montée pas forcément intéressant jusqu’au col de Méraillet car pas énormément de paysage et route très forestière.

Heureusement au barrage c’est tout l’inverse et le cadre est juste sublime. Le vent peut également être de la partie car soufflant souvent de l’ouest donc ce sera toujours ça de pris.

Attention à la descente quand même pour les personnes par forcément à l’aise. La première partie est effectivement large avec un enrobé en quasi parfait état mais elle est également très roulante et permet d’atteindre des vitesses très rapides (92kmh sur la dernière partie avant le basculement dans la vallée), il faudra donc rester vigilant sur les autres petits camarades qui descendront en même temps. La deuxième partie est top quand on sait prendre du plaisir en descente. Je n’ai pas eu l’occasion de monter sur Val Thorens mais arrivé à cette partie de l’étape, tout se jouera dans la tête. Bref, moi et mes 95kilos sont impatients d’aller rouler sur cette étape 😀 “.

 

Au total, ces 3 tronçons totalisent 4294m de dénivelé. Cela ne compte pas les transitions sur la Nationale entre Bourg St Maurice et  le pied de la côte de Longefoy, puis entre le pied de la descente et Moûtiers (ce n’est pas plat, mais très roulant). Maintenant, il n’y a plus qu’a s’entrainer, bonne route à tous !!


Dernier soucis logistique à anticiper et pas des moindres : le retour ! Car la route sera bloquée jusqu’a 19h, donc impossible de repartir avec chérie chérie sitôt la ligne franchie.

Merci à Simon d’avoir soulevé ce détail, voici notre échange

 

Le parcours passe par St Laurent la Côte. Il est alors possible de demander à chérie chérie d’attendre à St Martin de Belleville. Cela fait seulement 25km de descente , puis retour à Moutier facile en voiture. Seul bémol, cette solution est cool si la météo est clémente. Si la pluie se déchaine ce jour-là, la descente sera un calvaire supplémentaire.


Pour débuter ou compléter la préparation, découvrez 2 récits de l’EDT 2018 entre Annecy et Le Grand Bornand :

Le récit de Bruno : https://bit.ly/2CGXjhR

Le récit de Richard : https://bit.ly/2AR0136

Vous aussi, vous pouvez publier le récit de vos épreuves (cyclosport, VTT, gravel, Ultra, Trail , triathlon…) sur https://spotzle.cc/

Merci à Oakley pour le partenariat (https://www.oakley.com).


Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Instagram : https://www.instagram.com/spotzle/

Facebook : https://www.facebook.com/spotzlecycling/

Strava : https://bit.ly/2KLHcSg

Vous cherchez un coach ou des conseils ? J’en profite pour faire un peu de copinage et vous indiquer le site de mon voisin ! Johan est un ex-coureur élite reconverti dans l’ultra-trail. Nous roulons souvent ensemble et je profite largement de ses conseils avisés. Visitez son site : www.johann-coachsportif.fr ou suivez le sur facebook

Un dernier immense merci à Steve pour les roues et Johan pour le sac à dos.


 

 

 

Laisser un commentaire

  1. jean-Pierre KUBIAK

    bonjour,
    moi aussi j’ai pris l’option de déposer ma voiture la veille à Moutier et de revenir au camping d’Albertville par le train ou l’autocar,car je suis en autonomie complète étant donnée que mon épouse ne possède pas le permis de conduire!!